Body positive : la révolution de l'acceptation de soi

Trois étudiantes en information et communication ont créé un projet baptisé "Body Up" pour promouvoir le body positive et la liberté d'expression corporelle. Elles souhaitent sensibiliser les lycéennes et les étudiantes à ces sujets, en leur offrant un espace de dialogue inclusif et bienveillant.

Trois étudiantes en licence information et communication ont eu l'idée de créer un projet autour du body positive et de la liberté d'apparence. Dans le cadre de leurs études, ces jeunes étudiantes, touchées par le mouvement, ont décidé de mettre en place un projet de communication visant à sensibiliser à la cause et à mettre en lumière la liberté d'expression de chacune au quotidien. Leur projet, baptisé "Body Up", se présente comme une ode à l'acceptation de soi, de son corps et de son apparence, en sensibilisant à la diversité et à l'inclusivité.

Pour elles, l'inclusion, la diversité et l'égalité sont des valeurs essentielles qui prennent une place importante dans ce projet engagé. Pour mettre en œuvre ce projet, elles ont décidé de le partager et de le diffuser au plus grand nombre. Les objectifs de ce projet sont d'explorer plusieurs aspects tels que les vêtements, les tatouages, les choix vestimentaires de chacun, tout en incluant les morphologies féminines de tous les âges, ainsi que les différents angles que peut prendre la liberté de s'habiller et de se représenter aux yeux de tous. Ce projet vise donc à célébrer chaque facette de la liberté d'expression et encourage chacun à s'exprimer librement.

Ces étudiantes se réjouissent de donner la parole aux étudiantes de l'Université de Lorraine, offrant ainsi l'opportunité de recueillir leurs témoignages. Ces échanges pourraient se dérouler sur l'île du Saulcy à Metz ou à travers des visioconférences, offrant une flexibilité pour la participation. L'objectif est de créer un espace propice à la libre expression, où les femmes volontaires peuvent partager leurs expériences, qu'elles soient positives ou négatives, dans un climat de confiance. Les thèmes abordés au cours de ces échanges seront variés, allant du body-shaming à la relation personnelle qu'elles entretiennent avec leur corps, ainsi que tout autre sujet qui leur tient à cœur. L'initiative vise à susciter des discussions ouvertes et significatives, offrant une plateforme inclusive où la diversité des expériences féminines peut être entendue et partagée.

Dans la suite de cette initiative et pour sensibiliser au projet, ces jeunes femmes sont convaincues qu'il est important de sensibiliser la cause auprès des lycéennes, qui peuvent avoir une approche différente de leur corps en comparaison d'autres femmes avec une expérience plus étendue. C'est dans cette optique que les étudiantes aimeraient mettre en place des moments d'échanges avec des lycéennes volontaires au sein de leur établissement. Dans le souci de prendre en compte celles qui pourraient être intimidées, des flyers seront mis à disposition de chacune, leur offrant la possibilité de prendre contact via les réseaux sociaux avec les étudiantes organisatrices du projet pour en discuter davantage. Cette approche pourra permettre de créer un environnement inclusif et sécuritaire pour pouvoir en discuter librement et partager les différentes expériences de chacune.

En conclusion, ce projet engagé et novateur, porté par ces étudiantes motivées, s'annonce comme une initiative pleine de promesses pour la sensibilisation et la promotion du body positive ainsi que de la liberté d'expression corporelle. À travers des moments d'échanges planifiés avec des lycéennes et des étudiantes de l'Université de Lorraine, l'équipe cherche à créer des espaces de dialogue ouverts et bienveillants.

Comments (0)

No login
gif